Une mission scientifique réussie en Argentine

Le navire de recherche océanographique Le Coriolis II est de retour à son port d’attache de Rimouski après sa première mission en eaux internationales en Argentine.

Le professeur Gustavo Ferreyra en compagnie de la directrice de l’ISMER, Ariane Plourde.
Le professeur Gustavo Ferreyra en compagnie de la directrice de l’ISMER, Ariane Plourde.

Ayant réuni une cinquantaine de chercheurs de l’Argentine et du Québec, dont une quinzaine de l’UQAR-ISMER, la mission scientifique visait à obtenir des données scientifiques afin d’outiller le gouvernement argentin à l’égard de l’exploitation des hydrocarbures extracôtiers dans une perspective de développement responsable.

Le professeur Gustavo Ferreyra, leader du projet et chef de mission du volet océanographique, dresse un bilan positif de cette mission scientifique qui a eu lieu du 31 janvier au 4 mars. « Nous avons réalisé plus de 90 % des objectifs que nous avions planifiés. C’est le mauvais temps qui nous a empêchés de tout compléter. Nous sommes très heureux de ce résultat considérant l’envergure de la mission. Le Coriolis II a fait la preuve qu’il est un navire très performant pour la recherche océanographique. »

Cette mission visant à étudier l’écosystème et la géologie marine du golfe San Jorge et de la région côtière de la province de Chubut a réuni, au cours des quatre legs, une quarantaine de chercheurs de l’ISMER et de l’Institut Maurice-Lamontagne ainsi que de l’Argentine à bord du navire de l’UQAR. « En plus de raffermir nos liens avec l’Argentine, la mission est une vitrine importante pour Le Coriolis II », observe la directrice de l’Institut des sciences de la mer, Ariane Plourde.

Les chercheurs de l’UQAR-ISMER impliqués dans cette mission en Argentine ont encore deux années de travail pour compléter leurs différentes recherches. « Nous avons beaucoup d’échantillons à analyser et des bases de données à valider. Un certain nombre d’étudiants gradués participeront aux différentes recherches », indique le professeur Ferreyra.

En tout, Le Coriolis II a effectué un périple de 167 jours depuis son départ en novembre dernier. Le navire de l’UQAR ira en cale sèche au courant du printemps afin d’effectuer des travaux de réparation de routine.

Portes ouvertes à l’ISMER

L’Institut des sciences de la mer de Rimouski souligne son quinzième anniversaire, ce samedi 10 mai de 10 h à 17 h, dans le cadre du 24 heures de science. Le public est invité à visiter le plus important institut de recherche universitaire francophone en sciences de la mer au Canada. Rappelons que l’ISMER est situé au 310, allée des Ursulines.