L’équipage dévoué du Coriolis II

fete_01
À la timonerie, Thomas Dostie, timonier, Emmanuel Sevor, capitaine, et Simon Gamache, 1er officier.

 Les derniers jours passés à bord du Coriolis II sont synonymes de changements. Plusieurs des installations essentielles à nos manipulations sont en panne, notamment les deux treuils principaux. Sans ces treuils, pas de carottage à piston! Il fallait donc trouver une solution rapidement pour compléter la mission en ne perdant pas de vue nos objectifs scientifiques. Heureusement, nous avons la chance de travailler avec un équipage créatif et dévoué. Devant l’ensemble des défectuosités, l’ensemble de l’équipage a travaillé sans relâche pour trouver des alternatives. De notre côté, nous changeons les plans, les horaires ainsi que les trajectoires de façon à remplir le plus possible nos objectifs. L’équipage s’adapte constamment aux changements. Le capitaine et les officiers de leur côté s’ajustent également à nos requêtes, recalculant les trajectoires et vérifiant la météo.

fete_02
Nos cuistots Michel Labrie et Jean-François Dupont.

Dans toute cette variabilité, une chose demeure stable : la bouffe! Tous les jours, les cuistots nous concoctent des plats tous plus réconfortants les uns que les autres. Que les plans fonctionnent bien ou mal, les heures de repas constituent toujours un moment de détente pour chacun de nous! En somme, un seul mot me vient à l’esprit pour décrire le travail d’équipe réalisé à bord : symbiose! Sans cet équipage flexible, efficace, débrouillard, et avec lequel une belle chimie s’est développée, nos travaux de recherche ne pourraient avancer, alors que c’est la science qui permet au Coriolis II de naviguer.

Audrey M. Rémillard à bord du Coriolis II

fete_03
De gauche à droite ,Claude St-Laurent, Gilles Desmeules, André April et Antoine April travaillent sur le carottier à piston.

fete_04
On pense souvent que le milieu maritime est très masculin, mais pas sur le Coriolis II ! À gauche, Karine Simard, 2e officier et à droite, Audrey Gauthier, timonière.

P.S. Je profite de cette tribune pour souhaiter un joyeux anniversaire à notre co-chef de mission Guillaume St-Onge au nom de toute l’équipe et de tout l’équipage. Bonne fête Guillaume, c’est un plaisir de travailler avec toi!