L’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER)

Au premier plan des unités de recherche en océanographie de l’UQAR, on trouve l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), qui occupe un vaste pavillon sur le campus de Rimouski. Cet institut accueille une centaine d’étudiants à ses programmes d’études de 2e et 3e cycles en océanographie.

ismer_01

Chercheurs et étudiants ont à leur disposition des équipements de haute technologie, un navire de recherche de 50 mètres (le Coriolis II) et une station aquicole alimentée en eau de mer. Ses équipes de recherche multidisciplinaires (formées de biologistes, de chimistes, de géologues et de physiciens, sans compter les spécialistes associés) participent à plusieurs programmes nationaux et internationaux en sciences de la mer.

L’ISMER se consacre à la découverte et à l’avancement des connaissances fondamentales et appliquées sur les milieux côtiers, dans une perspective de développement durable. L’institut est un chef de file dans des domaines comme les changements climatiques sous différentes latitudes, les effets du rayonnement ultraviolet sur les premiers maillons de la chaîne alimentaire ou l’impact des contaminants sur les écosystèmes côtiers. L’acoustique marine, l’aquaculture, la dynamique des populations et le transport des sédiments sont aussi des thématiques pouvant compter sur une expertise solide.

ismer_02

Sur le plan de la formation, l’UQAR offre :

  • la maîtrise en océanographie, qui vise à former des scientifiques capables d’étudier les phénomènes de la mer d’une façon multidisciplinaire et globale;
  • le doctorat en océanographie, qui vise à former des chercheurs autonomes et à l’avant-garde du savoir.

De plus, l’École d’été en océanographie de l’ISMER accueille annuellement des étudiants de niveau postsecondaire pour une courte initiation à l’océanographie côtière.